Les cabinets comptables américains sont là pour vous aider. Ils vous supporteront dans la mise en place d’un système comptable et pourquoi pas d’un système de comptabilité en ligne pour tout le groupe.

Point important : méthode de comptabilité américaine

Si êtes une entreprise privée non-cotée aux États-Unis et que vous faites moins de 25 millions de dollars de chiffre d’affaires : pas d’obligation de tenir une comptabilité en engagements. Une simple comptabilité en caisse suffit : recettes – dépenses = résultats. Pas non plus d’obligation de tenir un inventaire.
Pour les sociétés de services, cela se monte jusqu’à 100 millions de dollars si la société est détenue par des particuliers.
En résumé : pas de plan comptable obligatoire et comptabilité très légère.

Si vous allez acheter une société aux États-Unis, attention à ce point ! Il ne faut pas survoler le bilan en ce disant que tout va bien car ce ne sont pas les mêmes obligations comptables qu’en Europe. Bien entendu, les grosses sociétés sont mises au carré par les banques. Néanmoins si la société n’est pas auditée et n’ont pas eu à faire de prêts bancaires récemment, faites très attentions.
Il y a des ajustements qui ont été très significatifs : en a résulté des intégrations d’acquisitions qui se sont très mal faites.

Nous rappelons à nos lecteurs que nous ne sommes ni avocats, ni comptables, ni fiscalistes. Ces informations sont données de manière indicative sur constatation des cas que nous avons rencontrés. Nous déclinons toute responsabilité vis-à-vis des conséquences liées à la prise de connaissance de ces informations. Nous vous recommandons vivement de consulter un professionnel qui vous donnera un avis personnalisé à votre situation en ce qui concerne ces sujets ci-dessous.