Les aides financières jouent un rôle clé dans l’implantation des sociétés aux États-Unis. Nous verrons dans cette page les différentes aides financières à l’implantation d’une filiale aux États-Unis (ou d’une usine !) qu’il est possible de demander afin de financer vos projets, assurer vos pertes ou encore obtenir un peu plus de trésorerie.

Les aides publiques chez vous pour vous implanter aux États-Unis

Les aides publiques disponibles dans votre pays d’origine ne sont pas à négliger. Souvent, on part du principe que notre pays ne nous aidera pas dans un projet de filiale à l’étranger. C’est parfois faux.

Notre conseil est de bien s’assurer de demander de l’aide aux différentes entités pour vérifier que vous ne passez pas à côté de celles-ci sans le savoir. Par exemple, en France, il existe des programmes d’aides publiques au niveau national mais aussi au niveau régional. On oublie parfois de s’assurer si la région donne des aides au développement international.

Même si ces aides ne sont pas toujours nécessaires pour achever votre projet, elles représentent en revanche un bon coup de pouce pour atteindre plus rapidement vos objectifs sur le marché américain.

Toutefois, nous observons que beaucoup de sociétés attendent d’obtenir un maximum d’aides afin de s’implanter. Si l’entièreté de votre projet s’appuie sur les aides publiques attendues des institutions, vous n’êtes pas prêts à investir aux États-Unis. Attendre que les institutions publiques financent l’entièreté de vos projets de développement n’est pas une bonne approche des affaires aux États-Unis, ou même à l’international. Comme son nom l’indique c’est une aide, pas un assistanat.

Nous avons réuni dans d’autres articles, le listing des aides locales disponibles dans certains pays francophones :

Les aides financières américaines pour vous implanter sur place

De la même manière qu’en Europe, il existe également des aides financières à l’implantation aux États-Unis pour vous aider à ouvrir votre filiale américaine ou ouvrir une usine sur place. Il existe en revanche pas ou peu d’aides à l’acquisition de sociétés américaines. Une fois que vous aurez fait une acquisition, vous serez toutefois éligible à des aides pour l’extension des bâtiments et le recrutement de nouveaux employés.

En général, les aides financières américaines sont moins systématiques et ont des critères d’obtention minimum plus haut qu’en Europe. Par exemple, pour avoir accès à certaines aides qui sont financièrement intéressantes, il faut déjà pouvoir créer 25 nouveaux emplois minimum dans les 3 premières années d’implantation.

Bien sûr, il reste toutefois quelques programmes valables sur des critères moins élevés mais ils sont moins nombreux et moins avantageux.

Sachez qu’il est beaucoup moins présent dans la démarche américaine de demander des aides et du support financier aux institutions publiques. Une bonne partie des sociétés locales se débrouillent sans forcément avoir recours aux programmes disponibles. Il n’y a rien de plus frustrant que les entrepreneurs qui viennent consulter les autorités avec la question « qu’est-ce que vous me donnez si je viens m’installer chez vous ? ». Les aides ne doivent pas conditionner le lieu d’implantation car elles sont toutes vouées à se terminer un jour ou l’autre.

Comme c’est très probablement aussi le cas chez vous, les aides se retrouvent à différents niveaux : fédéral, étatique, des comtés et parfois des villes. Elles revêtent la forme de prêts bancaires, crédits d’impôt, ou subventions.

Retrouvez notre article dédié aux aides financières américaines pour plus de précisions.

Les aides financières à l’implantation aux USA dans le secteur privé

Le secteur privé est aussi un bon moyen de financer votre projet américain. Toutefois, nous ne souhaitons pas nous étendre davantage sur le sujet dans cet article mais nous listons ci-dessous quelques pistes pour votre recherche de financement :

  • Banques européennes ou américaines
  • Investisseurs privés européens ou américains
  • Fonds d’investissements, venture capitalist : américains ou français

Notez que les représentants des États américains sur place pourraient (au conditionnel) aussi avoir des contacts dans ces secteurs, si c’est d’intérêt. Il convient de les solliciter uniquement dans le cadre d’une implantation qui se confirmerait par le choix d’une adresse et d’un bureau local.

Attention, nous ne nous engageons pas sur l’exactitude des informations (les données peuvent changer depuis la date de rédaction de cette page) ou des critères d’éligibilités. Nous ne nous engageons pas non plus sur l’obtention systématique des aides. Les informations données ne reflètent pas l’opinion, l’avis ou les règles dictées par les institutions mentionnées. Nous n’avons aucune relation avec ces institutions publiques ou privées. Aussi, nous vous invitons à les contacter directement pour vérifier que nos informations sont justes et toujours d’actualité.